1. Accueil
  2. Actualité
  3. Comment bien choisir son scooter électrique ?

Comment bien choisir son scooter électrique ?

Très à la mode, le scooter électrique en équivalent 50 ou 125 cc est une solution de mobilité écologique et économique. Alternative idéale pour les déplacements urbains, son achat peut s’avérer compliqué : batterie, ampérage, puissance, poids…Idealtek vous propose de vous aider à y voir plus clair pour faire le bon choix. Nous avons fait une liste des points essentiels à prendre en compte.

Vue structure châssis scooter électrique Sunra Miku Max

La bonne autonomie d’un scooter électrique

Pour faire le bon choix, il faut analyser l’usage que vous allez en faire et prendre en compte certains facteurs :

  • Le type de trajet
  • Le nombre de km à parcourir par jour
  • La capacité de la batterie
  • En solo ou bien en duo
  • Le type de voie de circulation : centre ville, voie départementale ou voie rapide
  • Les lieux de stationnements habituels : est-ce que je possède un garage ou une prise extérieure ? Est-ce que je peux recharger mon scooter au travail ?

Une fois l’usage de votre scooter électrique déterminé, il faut s’intéresser aux caractéristiques techniques de la batterie et à sa recharge.

La bonne batterie pour le bon usage

La première chose à comprendre : la batterie est le réservoir de votre scooter électrique. Aujourd’hui tous les nouveaux scooters électriques sont équipés de batteries Lithium-ion (Li-ion). Ces batteries de nouvelle génération sont plus légères, plus performantes avec une meilleure autonomie et une durée de vie prolongée par rapport aux batteries au plomb : polluantes et dépourvues d’autonomie. Ces modèles sont bien évidement à fuir!
Pour réussir à comparer l’autonomie d’un scooter électrique, il faut comprendre les caractéristiques techniques. Pour l’autonomie, il y a 3 éléments à prendre en compte :

  • L’Ampère/heure (Ah) : correspond à une unité de charge donc à la « contenance » de la batterie. Plus cette unité est élevée, plus le scooter électrique a d’autonomie.
  • Les Volts (V) : correspondent à la tension. Plus elle est élevée, moins le scooter électrique consomme d’énergie donc a plus d’autonomie.
  • Les Kilowattheure (Kwh) : correspondent à une unité d’énergie. Plus ils sont élevés, plus la batterie aura d’autonomie.

Vous pouvez calculer très simplement cette valeur, il suffit de multiplier les Volts par les Ampère/heure et diviser le résultat par 1000.

Par exemple, chaque batterie du Sunra Robo de 72V/20Ah est de 1,44Kwh. Elle pourra ainsi dépasser les 50km sans problème.

Il faut être également attentif à la présence du système de gestion électronique de la batterie ( BMS pour Battery Management System ). Il gère et protège le pack batterie des nuisances qui pourraient l’abimer (charge en tension trop élevée, court-circuit,…).

Ainsi, nous vous conseillons vivement l’achat d’un scooter électrique dont la batterie est dotée d’un BMS.

Enfin, concernant la batterie, assurez-vous d’acheter un scooter électrique qui bénéficie d’une garantie constructeur d’au moins 1 an pour la batterie contre les défauts de fabrication auprès d’un revendeur qualifié. Ainsi, en cas de défaut détecté, une prise de garantie pourra être mise en place. La main d’oeuvre et les pièces à changer seront ainsi prises en charge.

Les éléments non pris en charge dans le cadre de la mise en œuvre de garantie sont les pièces d’usure : plaquettes de frein, ampoules ou les pneus bien entendu.

La question de la recharge d’un deux roues électrique

Concernant la recharge d’un scooter électrique, Il faut savoir qu’il existe 2 types de batterie : fixes ou amovibles.

Selon votre mode de stationnement, ce point peut être déterminant. Si la batterie est fixe, elle reste dans le scooter et est obligatoirement rechargée sur des prises de parking ou dans un garage. Si la batterie est amovible, elle peut être chargée chez vous ou au bureau au même titre que votre smartphone.

Certains modèles offrent la possibilité de loger deux batteries, dans ce cas il faut veiller à pouvoir les utiliser séparément. Vous pouvez en charger une pendant que vous utilisez l’autre. Plus d’autonomie donc plus de tranquillité.
Par contre, il faut garder à l’esprit que la batterie d’un scooter électrique est l’élément le plus onéreux : son prix peut représenter 30% de la valeur totale du véhicule.

Pour une charge complète, il faut compter entre 4 et 8 heures selon les modèles, sur une simple prise 220V.

De la même façon, une batterie correctement entretenue dépassera facilement les 600 cycles de charges avant de voir son autonomie baisser d’environ 20%.

En comptant 60 km par charge, on peut compter parcourir 36 000 km avant de penser à changer la batterie de son scooter électrique. Pas mal non?

Les performances d’un scooter électrique

Pour bien choisir son deux roues électrique, il faut s’intéresser à sa puissance et à son couple.

La puissance et le couple du moteur, comment choisir ?

Afin de pouvoir comparer les véhicules convoités, il faut regarder :

  • Les Volts de la batterie (V)
  • La puissance nominale du moteur en Watts (W)

Comme sur les scooters thermiques, la puissance sera en lien direct avec la catégorie du scooter : équivalent 50 cc ou 125 cc.

Selon la législation en vigueur, la puissance moteur d’un scooter électrique équivalent 50 cc sera comprise entre 1 000 et 4 000 Watts, on parle de catégorie L1e. Elle est accessible sans permis, dès 14 ans avec le BSR.

Plus de 4 000 Watts (4 kW pour ceux qui ont suivi) on parle d’un équivalent 125 cc qui nécessite un permis B et une formation spécifique ou le permis A1, on parle ici de catégorie L2e.

Du coup, pour une utilisation extra-urbaine, un scooter électrique équivalent 125 cc sera le bon choix.

Les scooters modernes sont quasiment tous équipés d’un moteur brushless intégré à la roue arrière.

Vue 3/4 arrière moteur et roue scooter électrique Sunra Miku Max

Comme nous le verrons plus bas dans la section qui traite du coût au kilomètre, ces motorisations sans courroie ou chaîne de transmission représentent un bon choix car elles ne nécessitent aucun entretien.

Vitesse et réglementation d’un scooter électrique

La législation en vigueur pour un 2 roues est étroitement liée à sa puissance. Ainsi, la vitesse maximale d’un deux roues électrique est très réglementée.

Un scooter électrique équivalent 50 cc ne pourra pas dépasser les 45km/h et non 50 comme on pourrait le croire.

Pour un équivalent 125 cc, la vitesse peut atteindre 120 km/h et ainsi permettre l’accès aux voies rapides en toute légalité et surtout en toute sécurité.

En résumé :

  • Catégorie L1e : scooter électrique équivalent 50 cc pouvant bénéficier d’une puissance allant jusqu’à 4kW et 45 km/h maximum. Si vous êtes né après le 1er janvier 1988, un permis B ou le permis AM ( BSR dès 14 ans) sera nécessaire à la conduite des véhicules de cette catégorie, sinon aucun permis n’est nécessaire.
  • Catégorie L2e : scooter électrique équivalent 125 cc pouvant bénéficier d’une puissance pouvant aller de 4kW à 10kW et jusqu’à 120 km/h maximum. Un permis A1 ou B avec une formation spécifique de 7 heures sera nécessaire à la conduite des véhicules de cette catégorie.

Le coût et le prix d’un scooter électrique

Le coût au kilomètre d’un scooter électrique et son prix nécessite une attention particulière et évidente.

Le coût au kilomètre d’un deux roues électrique

Il y a plusieurs éléments à prendre en compte, bien évidemment l’investissement de départ, mais aussi l’assurance, l’entretien et essentiellement le coût des recharges.

Même si le prix d’achat d’un scooter électrique est plus élevé que pour un modèle thermique, le coût d’utilisation se montre très avantageux grâce à des recharges qui reviennent généralement à moins d’un euro. En moyenne, il faut compter 0,60 € pour parcourir 100 km.

Ainsi, pour parcourir 4 000 km, il faut compter 24€ de recharge pour un scooter électrique. De quoi largement rentabiliser votre achat comparé à un scooter thermique traditionnel qui aurait engendré un coût 18 fois supérieur. (Source)

Photo scooter Sunra en charge sur prise murale

Le prix d’achat et le bonus écologique d’un véhicule électrique

L’achat d’un scooter électrique permet de bénéficier de bonus (ou subventions) écologiques accordés par l’État. Le montant varie selon la puissance du moteur.

Pour bénéficier du bonus écologique, le scooter électrique doit remplir les conditions suivantes :

  • Il doit être équipé d’un moteur électrique
  • Il doit être acheté neuf ou bénéficier d’une location longue durée (LLD) d’au moins deux ans ou d’un contrat de location avec option d’achat (LOA)
  • Il doit être immatriculé en France
  • Il doit être conservé pendant deux ans minimum ou avoir atteint 2 000 km
  • Il ne doit pas être équipé d’une batterie au plomb.

Le bonus écologique peut être cumulé avec les autres subventions accordées par les collectivités locales.

En Ile-de-France il est possible de bénéficier de 900€ de bonus écologique auxquels viennent s’ajouter 1 500€ de prime pour les professionnels. Ainsi, vous bénéficiez de 2 400€ de remise sur votre scooter électrique.

En plus du bonus écologique, Idealtek vous propose le paiement en plusieurs fois. N’hésitez pas à contacter nos équipes pour plus de renseignements.

Pour conclure, une fois l’usage de votre scooter électrique défini, vous allez pouvoir facilement affiner vos critères de sélection.

Mais il faut privilégier un revendeur qualifié qui peut vous offrir un service client de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *